Dim - Jeu: 8:00 - 17:00
Heures d'ouverture
+253-21-32-54-31
Ligne Fixe
Cité Ministérielle
Addresse
Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
 

Communiqué de presse.

 

Nairobi, Kenya, le Mardi 27 Février 2024.

18ème  Réunion du Conseil des Ministres du Pool Energétique de l’Afrique de l’Est (EAPP), à Nairobi, au Kenya : le Ministre de l’Energie y prend part.

Le Ministre de l’Energie, chargé des Ressources Naturelles, Son Excellence Monsieur Yonis Ali Guedi, à la tête d'une délégation composée de son Conseiller Technique, M. Mahdi Waberi Hassan et du Directeur de l'Energie, M. Gouled Mohamed Djama, a pris part hier, à Nairobi, dans la capitale du Kenya, à la 18ème Réunion du Conseil des Ministres de l'Energie des pays membres du Pool Energétique d’Afrique Orientale (de son acronyme en anglais EAPP-Eastern Africa Power Pool).

Cette rencontre de haut niveau, qui avait pour but de soutenir le développement du secteur de l'énergie et l'intégration des systèmes électriques nationaux dans la région Est-africaine, a réunit, en effet, des délégations venues de plus 13 pays de l'Afrique Orientale, membres du Pool Énergétique d'Afrique Orientale, dont des ministres de l'énergie (notons la présence du Vice Premier Ministre et Ministre de l'Energie de la Tanzanie, SE Dr. Doto Mashaka Biteko, le Ministre de l'Eau et de l'Energie de la Somalie, SEM. Jama Taqal Abass, le Ministre de l'Energie du Soudan du Sud, SEM. Péter Marcello Nasir Jelenge, le Ministre de l'Electricité et des Énergies Renouvelables de la Libye, SEM. Awad Albadri, le Ministre d'État, chargé de l'Energie de l'Ouganda, SEM. Sidronius Okaasai Opolot, sans oublier le Ministre de l'Energie et du Pétrole du Kenya, pays hôte de l'événement, SEM. Davis Chirchir), également des Directeurs généraux des entreprises publiques d'électricité, des PDG des sociétés privées d'électricité, des représentants des organisations internationales (Banque Mondiale, Banque Africaine de Développement, USAID) ainsi que des membres des ONG, intervenant dans le domaine du développement des énergies renouvelables.

La cérémonie solennelle d'ouverture des travaux de ce 18ème Conseil des Ministres du Pool Energétique d’Afrique Orientale a été présidée par le Ministre d’État, chargé de l'Energie de l'Ouganda, Son Excellence Monsieur Sidronius Okaasai Opolot, qui assure actuellement la présidence du Conseil des Ministres de l'EAPP.

Les points inscrits à l’ordre du jour de ces assises portaient notamment sur l'examen des résultats de l’évaluation de la faisabilité des changements proposés à la structure organisationnelle de l’EAPP en ce qui concerne la structure hiérarchique de l’unité de marché et de commerce de l’énergie du Secrétariat Général ; l’amendement final révisé du protocole d’accord intergouvernemental (IGMOU) et les règles et procédures proposées par le Conseil des Ministres (Règlement Administratif). Les progrès réalisés en matière d'intégration électrique régionale et les défis associés à la pleine opérationnalisation du Secrétariat du Conseil de Régulation Indépendant (Independent Regulatory Board) furent également au centre des travaux de ce Conseil des ministres de l'énergie des pays de l'Afrique de l’est.

Dans un mot prononcé à cette occasion, le Ministre de l'Energie chargé des Ressources Naturelles, Son Excellence Monsieur Yonis Ali Guedi a d’emblée affirmé que notre pays, souscrit parfaitement à la vision de l’EAPP et soutient ses efforts consistant à optimiser l’utilisation des ressources énergétiques propres disponibles dans la région au profit de nos populations respectives, de l’atteinte des objectifs de réduction du coût de production de l’électricité et d’accroissement du taux d’accès à l’électricité de nos populations. « Pour parvenir aux résultats escomptés, la structure organisationnelle de l'EAPP doit être constamment améliorée dans son fonctionnement pour s'adapter aux mutations et transformations du monde actuel en perpétuelle évolution et relever les défis qui se présentent sur le plan énergétique. Pour cela, nous devons tous privilégier le consensus et la recherche de solutions durables pour toutes les questions ayant trait à la Gouvernance et au bon fonctionnement de notre institution » a-t-il en substance.

Pour ce qui est des progrès accomplis dans le secteur de l'énergie, le Ministre Yonis Ali Guedi a indiqué que, sous l'impulsion du Président de la République de Djibouti, Son Excellence Monsieur Ismail Omar Guelleh, le secteur de l'énergie de notre pays a connu une transformation significative en passant d'un système basé sur les combustibles fossiles à un autre plus orienté vers les énergies renouvelables. Il a, par ailleurs, égrené les nombreuses reformes menées dans le domaine énergétique (notamment la mise en place d’un cadre juridique et légal sur le Partenariat Public Privé pour le montage des projets énergétiques d'envergure, la libéralisation du marché de la production de l'énergie électrique par le vote de la loi sur les producteurs indépendants d'électricité IPP, etc.).

Concernant l'interconnexion des systèmes électriques et du commerce de l'électricité entre les pays membres de l'EAPP, le Ministre a souligné que, notre pays est un pionnier en matière de commerce de l'électricité du fait de la mise en place depuis 2006, de la 1ere ligne d'interconnexion électrique entre l'Ethiopie et Djibouti (importation de l'hydro-électricité de l'Ethiopie). « Ce projet d'interconnexion électrique entre nos deux pays nous a permis de réduire considérablement notre déficit énergétique, notre dépendance à l'égard de l'électricité à base de combustibles fossiles et nos émissions de gaz à effet de serre ». La réalisation de ce projet nous a permis aussi de développer les relations économiques entre nos deux pays d’où le renforcement de la dynamique d'intégration de nos deux économies et compte tenu de l'accroissement de la demande en énergie électrique de nos ménages et de nos entreprises, nous comptons mettre en place la 2nde Ligne d'interconnexion électrique avec l'Ethiopie » a t-il précisé. « De plus, avec la mise en œuvre du projet d'interconnexion électrique des villages frontaliers des pays de la Corne d'Afrique, nous favoriserons l'expansion du commerce transfrontalier de l'électricité » a t-il achevé son intervention.

Après les discours officiels et à l'issue des discussions fructueuses sur les différents points inscrits à l'ordre du jour de ce 18ème Conseil des ministres de l'EAPP, plusieurs résolutions ont été prises par les Ministres, notons :

1. Structure hiérarchique de l'unité Marché et du commerce de l'énergie : Le Conseil des ministres (CoM) a décidé d'accorder au comité directeur (SC) deux mois supplémentaires pour formuler des modalités et un plan de mise en œuvre pour opérationnaliser l'unité de marché et du commerce en tant qu'entité indépendante, rendant compte au SC et au CoM par l'intermédiaire du comité de marché.

2. Inclusion de hauts fonctionnaires dans la structure organisationnelle de l'EAPP : Le Conseil des Ministres de l'EAPP a approuvé l'inclusion de hauts fonctionnaires dans la structure de l'EAPP au même niveau que le Conseil de régulation indépendant, qui sera formalisé dans le nouvel IGMOU.

3. Approbation des règles et des procédures : Le Conseil des Ministres de l'EAPP a accepté la demande de délai supplémentaire (deux semaines) pour que le SC examine et finalise les règles et procédures (règlements intérieurs) du SC et du CoM et les présente pour approbation lors de la prochaine réunion extraordinaire du Conseil des Ministres.

4. Opérationnalisation de l'IRB (Conseil de Régulation Indépendant) et régulation du marché : Le Conseil des Ministres de l'EAPP a pris note des soumissions de l'IRB concernant les activités d'opérationnalisation, soulignant leur rôle essentiel dans la régulation du marché.

Par ailleurs, le Conseil des Ministres de l'EAPP a décidé de la tenue d'une réunion extraordinaire en Juillet 2024 à Kampala, en Ouganda, où il sera question de la désignation du prochain président du Conseil des Ministres et du choix du pays hôte de la prochaine réunion ordinaire du Conseil des Ministres de l'EAPP.

Pour rappel, il convient de noter que le Pool énergétique de l’Afrique de l’Est (EAPP) en tant qu’institution a été conçu en mai 2003 avec le paraphe du Mémorandum d’entente interservices publics en novembre 2003 et la rédaction du Mémorandum d’accord gouvernemental en mai 2004 signé par les pays de la région. Elle compte, à l’heure actuelle, 13 pays membres, à savoir le Burundi, la République de Djibouti, la République démocratique du Congo (RDC), le Rwanda, l’Égypte, l’Éthiopie, le Kenya, le Soudan, la Tanzanie, l’Ouganda, la Libye, le Soudan du Sud et la Somalie. Il forme un marché de plus de 600 millions d'habitants. Le secrétariat général de l’EAPP est basé à Addis-Abeba, en Éthiopie, avec pour mandat de coordonner le développement, le fonctionnement et l’exploitation du pool énergétique. La vision de l’EAPP est d'optimiser l’utilisation des ressources énergétiques propres disponibles dans la région au profit des populations de la région avec une réduction du coût de production de l’électricité et un taux d’accès accru à l’électrification de l’Afrique de l’Est. Sa mission est de parvenir à l’intégration des opérations du système électrique national dans un marché régional unifié de l’électricité et le commerce des énergies entre les pays membres afin de sécuriser les ressources énergétiques. Enfin, son objectif est d’être une plateforme et un cadre de mise en commun des ressources énergétiques, de promotion des échanges d’électricité entre les services publics d’Afrique de l’Est afin de sécuriser leur approvisionnement électrique respectif.

Source : MERN.

 

© Copyright 2024 MERN Djibouti. All Rights Reserved.

Search